Ocarina écoute:Pour une poignée de dollars – Ennio Morricone

Aujourd’hui, nous sommes tous un peu tristes car malheureusement le grand musicien et compositeur Ennio Morricone nous a quittés. Son nom restera à jamais inscrit dans l’histoire de la musique et du cinéma pour ses bandes de son: les plus belles du cinéma italien et mondial. Ocarina veut lui rendre hommage en écoutant Pour une poignée de dollars, le thème principal de la bande de son du film réalisée par Sergio Leone, avec qui Morricone a eu une relation d’amitié et professionnelle pendant toute sa vie.
Malgré des centaines de partitions (plus de 500 mélodies) qui ont marqué l’histoire, c’est sans aucun doute le partenariat avec Leone qui consacre la carrière cinématographique de Morricone. Les deux se rencontrent pour la première fois à l’école primaire, jusqu’à quand, en 1964, le réalisateur s’est adressé à lui pour collaborer sur Pour une poignée de dollars, le premier film, avec Et pour quelques dollars de plus (1965) et Le bon, la Brute et le Truand (1966), de la surnommée ‘Trilogie du dollar‘, dirigée par Sergio Leone et jouée par Clint Eastwood. Bien qu’il soit contraint de travailler sans orchestre et avec peu d’argent, Morricone arrangera un véritable chef-d’œuvre en transformant un sifflet, une trompette et un coup de feu dans une bande de son qui sera décrite comme la plus “formidable synthèse de l’ère du western“. Ainsi est née la chanson Pour une poignée de dollars, caractérisée par un célèbre solo de trompette, joué par Michele Lacerenza et également publié en 45 tours. Toujours à partire de la même bande de son, le morceau sifflé interprété par le Maestro Alessandro Alessandroni deviendra également très célèbre.
Depuis 1946, Morricone a également écrit une centaine de pièces classiques. La musique pop ne manque pas non plus, rappelez-vous du succès de Se Telefonando de Mina (musique de Ennio Morricone, texte de Maurizio Costanzo). Peu de compositeurs jouissent également de l’estime que Morricone a parmi les amateurs du rock, bien qu’ils n’aient jamais écrit de musique rock. Une musique – celle du prix Oscar – que tout le monde aime, qu’il a lui-même définie simple, populaire, facile à écouter même pour les plus petits.
Ici vous pouvez acheter la chanson:
Ci-dessous, la vidéo du live à l’Arena di Verona en 2013. Le grand Maestro avec sa baguette de direction à la main, devant son orchestre. Nous voulons donc ainsi nous en souvenir.